22 février 2007

Pourtant Le Sage Ne Sait Rien .

i_2

J' vais vous parler de liberté parce qu'on en parle jamais .
Jamais comme on devrais . Parce qu' au fond , on ne la connais pas . Les gens qui la rencontrent n'en parlent pas . Ceux qui l'etudient passent a coté . Les philosophes en parlent avec ces grands mots qui ne veulent rien dire . Moi j suis pas phylosophe , et encore moins ecrivain alors je peus en parler .
Elle a un gout amer ma liberté .
Il y a 2 ans , j'avais rencontré un garcon aux airs abscent . Il avait la voix comme ces guitarres qui ne s'accordent qu'a l'humeur . Et j me suis dit , emmene moi , ma liberté s'envole quand elle avec toi , parce je pourrais vivre juste avec toi , le monde je ne le cherche que dans tes bras , oui emmenes moi , je t aime . Tout parait tellement simple quand on sais ce que l on veux . Comme un bout de paradis deja promis avant tes premiers cris et mes premieres larmes . Moi je te veux toi , tout entier et ta main sur mon coeur . Mon coeur qui bat si fort qu il pourrait s'emballer et finir par exploser . C'est arrivé . Javais ce reve qui cognait a ta porte , la porte a claqué . Tu m'as forcé a ouvrir les yeux , et autour de moi je n ai vu que du vide a combler . Tu m'as dit il est temps de partir , ailleur ca sonne loin , ailleur ca sonne bien .Alors j ai rassemblé tous les morceaux de moi qui avaient eclaté , je les ai attrapé au vol . Je sentais la peur m'envahir . C'etait ma liberté sans toi . Ce reve la c'etait pas vraiment mon reve . Ma liberté j ai du l'attraper par les cornes et la dresser longtemps pour qu'elle ne s'echappe pas en meme temps que toi .
Je n'avais jamais ecrit sur mon voyage avec lui pourquoi je n'en sais rien . Parce que j ai tout vecu sans me dire demain . Des fois , il y a des parentheses qu on passe sous silence parce qu'au fond elles ne changent rien au sens de la phrase . Elles precisent , elles eloignent du sens principal . Maintenant la liberté je la connais . Vous ne l'avais surement jamais vu comme moi je l'ai vu . Il y a des instants dans une vie qui vous frappent . Et je ne savais pas qu'on pouvais prendre du plaisir a se faire mordre par le son d une guitarre desaccordée . Cette libertée c etait l asphyxie de la vie . Tu la vis pas ta libertée . Elle t'emportes , elle t'obscede . Elle te traine te rend folle . Tu la jalouse pourtant ta libertée , comme un tresor . Liberté , amour , chagrin , tout se comfond . Elle devient toi .
Je t'en parle pour que tu comprenne . Mais des fois les mots ont d'autre gout que ce que l'on croit .Ils se ressentent autrement , et la s arrete la frontiere . Je manque de mots , comme a mon habitude . Si je te parle de liberté c'est pas pour te l'expliquer . Juste pour en parler . Juste pour en parler . Depuis cette rencontre quelque chose s'est cassé en moi . On m' a enlevé un bout de moi . Je sais pas si c'ets bien . Ca fait comme une barriere , un mirroir . Je regarde au travers et je ne vois plus rien . Juste le vide par endroit , ce vide qui lui ressemble . J'ai deja cru en Dieu , des fois cru au Diable . J'ai touché au mystique , J'ai parlé aux esprits , j 'ai entaillé la mort , j'ai cherché dans tout ca la volonté de croire . Jai cru en lui . Maintenant quand je le regarde je ne vois plus rien , rien qui se voit . Pourtant , je vois l'homme , je vois la terre et la plue qui deborde . Je vois le gout perdu des choses passées .Je vois ma vie , la peur de son jugement , ton coeur qui reste froid quand le mien bat . Parce que mon coeur voit tout ce qui existe et qu'il ne croit qu'en ca ,sa liberté . Mais ce vide abstrait me perturbe : on peut etre libre quand on ne croit en rien , rien d'autre qu'en soi , le reflet de dieu apparait alors en moi , l'imparfaite qui ne sais rien .
Je te parle de liberté parce qu'au fond on la connais pas . Moi , la liberté dont je te parle c'est la solitude . Comme dit Shopenhauer pour etre libre il faut etre toi , il faut etre seul . Toi sans rien , sans attache , sans dieux . Toi face a toi avec l'immensité du vide et du manque a remplir . Tu me repondras qu'on est libre , qu'on peus tous partir en jour , et pourtant non on ne peus pas . La solitude elle se vit pas elle te possede . La liberté , elle n'admet pas qu on la partage , c'est un tyran . L'homme n'aime pas etre seul , c'est pour ca qu'on prefere en parler plutot que de la vivre .
Ma seur m'as demandé si je l'aimais encore , et pourtant non . Mais il m'obscede ,il me hante . Lui et ma courte impression de liberté . Elle a un gout d'actes manqués , ma libertée ..

Posté par Tabernakle à 19:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Pourtant Le Sage Ne Sait Rien .

    On dirait quil te la bien entaillée ta liberté.
    Si tu commences a peine a te sentir prete a en parler, au niveau de ce blog, cest que ca va deja mieux. Malheureusement lamour, ca pue la plupart du temps. Jai bien aimé ce texte, malgré les fautes dorthographes , mais dure de commenter. Est ce que cest de liberté ou un autre sentiment que procure lamour? tetre quaimer cest etre libre, meme si jai limpression que bien souvent cest linverse mais je suis pas positif sur ce sujet. Jespere juste que tu vas aller mieux, recouvrer entierement ta liberté et voir le monde et les Hommes d'une meilleure facon, meme si cest dur vu la gueule que ca a

    Posté par Sharp69, 23 février 2007 à 18:39 | | Répondre
  • et pourtant je vais tres bien . Je vasi mieux depuis longtemps .
    C'est pourtant pas l impression que je voulais que ca laisse

    .

    Posté par Coccinnelle, 23 février 2007 à 20:38 | | Répondre
  • I just wanna be free in this way =)

    Posté par Nana., 26 février 2007 à 18:08 | | Répondre
  • SVABODIEN KAKA PTITZA ( libre comme un oiseaux )

    IL EST DES LIBERTEES QU IL VAUT MIEUX NE JAMAIS CROISER ... IL N Y AS RIEN DE PLUS MATERIELLE ... QUE LES QUATRES MURS DE LA LIBERTEE ... QU ON SOIS LIBRE OU PRISONNIERS ... NOUS SOMMES TOUS ASUJETIER A LA LIBERTEE ...

    LA SEULE VRAIE LIBERTEE ... C EST LE TEMPS ...
    LE TEMPS IMPARTIT ... TOUTE CETTE FLOPEE DE SECONDES QUI NE DEMANDE QU AS ETRE VECUE ...

    ET JE PRECISE EN PASSANT QUE J ECRIT SOBRE ( si si même a 4h00 du mat je suis sobre maintenant ... )

    NB ; avec mon con de blog ... fais un jour bourré par contre ce coup ci j( induis tout le monde à la faute ... c' est bel et biens Schopenhauer et non Shopenhauer ... enfin pour *moi ce sera toujours * tutur * ...

    En éspèrant que vous vous portez le mieux possible toutes les deux ...

    Monsieur A.

    Posté par MONSIEUR A, 06 avril 2007 à 03:46 | | Répondre
  • Merci M'sieur A .
    Ca m'fait plaisir de te voir poster ici =)

    Posté par >La petite soeur, 22 avril 2007 à 10:43 | | Répondre
Nouveau commentaire